Boire & Manger

On a passé une soirée dans le bar préféré de Mesrine

Tous les mois, Saumon vous présente son rade préféré (on aime aussi les bars à cocktails mais on n’a plus moyen de se les payer).

Une pile de journaux en vrac sur le comptoir, des accumulations de bouchons de bière, une table condamnée par un tas de victuailles, une reproduction de la Joconde, un vieux jukebox qui ne fonctionne plus alors qu’une radio grésillante diffuse Nostalgie… Et puis, toute une collection de petites babioles en forme de chouettes. « J’ai eu une vraie chouette » nous raconte Raymond le patron du lieu, « c’est un flic parisien qui me l’avait ramené du Loir-et-Cher. Il l’avait sauvée des gosses qui donnaient des bébés chouettes à manger aux poules ». Est-ce qu’elle est toujours en vie ? « Non, elle est morte d’une crise d’épilepsie, elle s’appelait clin d’œil », précise-t-il en nous montrant sa photo, où la chouette pose sur une tête de lit. Ce genre d’anecdotes, vous en entendrez des tonnes si vous vous posez au comptoir du Nant.

La déco est complètement foisonnante, voire improbable, trois espèces de boxes, ambiance téléphérique de ski des années 70, du plastique orange, des babioles délirantes :  une sorte de délire futuriste, ambiance ‘Orange mécanique’ rencontre ‘Les Tontons flingueurs’. « Jean Claude, qu’est ce que tu bois ? » demande un habitué à son copain. Certainement pas de l’IPA, ici on picole de la Heinekein ou de la Super Bock en bouteille à 2,50€ qui sort directement du gros frigo familial.

IMG_7555

Il parait que le grand bandit Jacques Mesrine, habitué des lieux, aimait s’asseoir juste à l’entrée, dans un recoin à côté de la fenêtre. Pour mieux guetter les flics ? Raymond ne sait pas, il a repris l’affaire en 1988, mais il a connu d’autres truands : « Ah, Il y a beaucoup de secrets ici », susurre-t-il, laissant les journalistes en quête de sensationnel sur leur faim. On va donc continuer à trainer nos guêtres dans ce rade pour les découvrir…En plus il parait que le DJ résident revient en novembre passer ses disques.

Où ? Le Nant, 58 rue du Ruisseau, Paris 18e
Quand ? Du lundi au dimanche de 12H à 2H Sauf le jeudi de 12h à 15H (ne cherchez pas à comprendre pourquoi)

À propos Zazie Tavitian

Mange, écrit, écrit sur ce qu’elle mange, sur ce que les autres mangent, sur comment ils le font quand où pourquoi, comment, avec qui. Elle aime : les rades crados mais regrette qu’on n’y serve pas de vins nature, les bistrots populaires avec des plats du jour à moins de 15€ et les bars à cocktails à condition qu’on y serve du mezcal. Ne voyage que dans les pays où l’on mange bien, avec une grosse prédilection pour l’Italie. Passée par France Inter, Le fooding, Les Inrocks, Europe 1, Omnivore & Time Out. Vous pouvez retrouver tout le contenu de son estomac sur son instagram @zaziemiammiam

0 comments on “On a passé une soirée dans le bar préféré de Mesrine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :