Boire & Manger

Les Routiers, Paris 18e (1/3)

resto paris Les Routiers Paris 18e

Il existe aujourd’hui encore trois restaurants routiers à Paris. Première étape dans celui du 18ème.

Note ? MIAM
A manger ? Les pieds de cochon
Avec qui y aller ? Un Parisien sans permis de conduire ou un couple d’Américains prêt à s’encanailler
Où ? 50 bis rue Marx Dormoy, Paris 18e
Quand ? Du lundi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h

Il y a des restos où l’on aime aller pour bien manger, la plupart même. Mais pour une poignée d’adresses la nourriture n’est qu’un prétexte, on vient surtout (quasiment uniquement) pour l’ambiance, la chaleur, l’atmosphère quoi.

C’est le cas d’un des derniers routiers de Paris qui se dresse dans une rue populaire du 18e tel un des derniers dinosaures bistrotiers. Un resto familial, avec des mecs qui picolent au comptoir et une tenancière à qui ont fait la bise. Avec aussi : des pieds de porc, de la blanquette, des montagnes de frites et des œufs mayo à la carte. Le folklore ici n’est pas joué, tout comme la déco dans son jus, composée, entre autres,  de miroirs Pastis, de casseroles et de posters de Brassens aux murs.

Des Américains s’émerveillent devant cette image des Français de base, ceux qui aiment le rouge et l’accordéon, nous nous émerveillons devant notre fantasme du « Paris d’antan », celui où l’on pouvait, classes confondues, ripailler sans chichis. Les habitués, eux, sont juste heureux de retrouver 50 ans après la même ambiance (malgré le changement de patron) et un menu à 24€ entrée-plat-dessert le soir.

Alors on ferme les papilles sur ces œufs mayo trop cuits (avec mayo maison), cette blanquette énorme avec sa sauce épaisse ou cette tarte aux figues maison et son appareil un peu lourd. On sort de là, sans se dire que c’était mieux avant, mais en trouvant réconfortant l’idée que cet « avant » existe toujours.

À propos Zazie Tavitian

Mange, écrit, écrit sur ce qu’elle mange, sur ce que les autres mangent, sur comment ils le font quand où pourquoi, comment, avec qui. Elle aime : les rades crados mais regrette qu’on n’y serve pas de vins nature, les bistrots populaires avec des plats du jour à moins de 15€ et les bars à cocktails à condition qu’on y serve du mezcal. Ne voyage que dans les pays où l’on mange bien, avec une grosse prédilection pour l’Italie. Passée par France Inter, Le fooding, Les Inrocks, Europe 1, Omnivore & Time Out. Vous pouvez retrouver tout le contenu de son estomac sur son instagram @zaziemiammiam

0 comments on “Les Routiers, Paris 18e (1/3)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :