Revue de presse

La revue de presse de Saumon #5

A Saumon, on écrit, mais on lit aussi.

Faire vieillir la viande est devenu ma passion (Munchies)
Vieille carne
. Andreas Roller est un chef qui a grandi dans la Forêt Noire en Allemagne et c’est là qu’il a tout appris sur la viande. Depuis, il s’est fait une réputation à Los Angeles en maturant la viande et en proposant des menus à partir d’un animal entier.

Pourquoi les vélib’ sont-ils autant volés ? (Les Inrocks)
Bonne question.
 Certaines personnes semblent confondre libre service et gratuité, tant le vol de vélib’ est devenu un sport à Paris. Souvent pratiquées par des gamins et des ados désoeuvrés, ces incivilités sont-elles une fatalité ? Et qui paye la casse ? Le successeur de JC Decaux a du pain sur la planche.

Dans la tête des tireurs de coups francs (L’Equipe)
Sans coup férir.
 Les tireurs de coups francs sont un peu l’élite aristocratique du foot. Platini, Juninho, Mihaljovic, Pirlo, Roberto Carlos ont marqué l’histoire de ce sport grâce à leur coup de patte magique, qui fait basculer les matches à lui tout seul. Pour tout savoir sur cet art, quasiment une science pour certains, le quotidien a analysé la technique de ces virtuoses.

Renaud Schnock

Numéro de Schnock avec Renaud en couverture
On vous conseille (les yeux fermés) la lecture du prochain numéro de Schnock consacré à Renaud. Il sort le 6 décembre et vous y retrouverez l’habituel cocktail de la revue : interviews passionnantes, analyses, histoires et rigolade autour de l’auteur de « Laisse béton », « Amoureux de Paname » ou « La bande à Lucien ».

Dans le genre (Nova)
Etre ou ne pas être. Journaliste aux Inrocks, Geraldine Sarratia se penche, un dimanche sur deux, à 19h sur le genre. Une émission d’une heure pendant laquelle elle interroge une personnalité (Sophie Fontanel, Fishback, Benjamin Biolay) sur le rapport qu’ils et elles entretiennent avec la virilité ou la féminiité, avec les codes de notre société, avec les normes… Une conversation intime et souvent passionnante.

En France, les femmes cadres sont encore loin de l’égalité salariale (Le Monde)
3 novembre, 11 h 44. 2017, les femmes cadres toujours moins bien payées que les hommes ? Si les écarts de salaire sont plus ténus, il existent toujours. En 2015, on estimait le salaire des femmes inférieur de 15,8 % à celui des hommes. Vous  avez du mal à le croire ? Le monde a enquêté pour vous.

Mortes d’être femmes (Le Quatre-heures)
Féminicides. La moyenne dit qu’une femme meurt tous les trois jours sous les coups d’un conjoint ou ex-conjoint. En 2016, 123 femmes ont ainsi disparu. Battues, assassinées, torturées. Le Quatre-heures a enquêté sur la mort de Géraldine Sohier, tuée le 12 octobre par son ex-mari.

Enterre-moi mon amour (Arte)
#jeuxinteractif. Arte, c’est une chaîne de télé, mais c’est bien plus que ça. Ce média s’empare d’internet et impose ses créations chaque fois de façon innovante et intelligente. Il le prouve une fois de plus avec Enterre moi mon amour, fiction interactive sur téléphone portable. Le pitch ? Nour qui tente de rejoindre l’Europe après avoir fui la Syrie. Version test gratuite puis 3,49€ sur l’Apple Store.

Céline Pham, chez elle (L’instant parisien)
#portraitsdechefs.
Chaque mois Sophie Cornibert, journaliste à la tête du resto Fulgurances, dresse un portrait de chef sur L’instant parisien,  nouvelle application sur Paris  (oui on est sympa chez Saumon on parle de nos concurrents – en bien). Ce mois-ci, c’est le portrait de Céline Pham, cuisinière hors pair, qui vient de monter sa table d’hôte. Très beau récit de vie et de marmite.

ET ENFIN L’ACTU SAUMON DE LA SEMAINE

Il aurait pourtant commandé du saumon (Le Journal de Montréal)
Un tartare dans le coaltar. 515 000 $, c’est la coquette somme que réclame un Québécois au restaurant Le Tapageur (sic), pour lui avoir servi du saumon alors qu’il était allergique. Suite à cet incident, le client a été amené à l’hôpital et placé dans le coma quelques jours, et il est aujourd’hui tiré d’affaire. Mais l’affaire est trouble : d’une part, Le serveur assure sous serment que le client ne lui avait pas indiqué cette allergie. D’autre part, il semble que le plaignant ait déjà tenté le même coup de l’allergie dans deux autres restaurants (dont un en France) afin de réclamer d’importantes réparations au tribunal. Enfin, le client allergique dirige une entreprise de formations aux premiers soins, spécialisé notamment dans le médicament traitant… l’allergie à la salmonelle.

0 comments on “La revue de presse de Saumon #5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :