Revue de presse

La revue de presse de Saumon #8

la revue de presse de Saumon Magazine

Cette semaine, Saumon communique avec les animaux : Du lait de vache infantile au porc qui importune en passant par le perroquet (celui de la soucoupe) ou le crabe, mais pas celui dont on fait des surimis. Et pourtant c’est plutôt l’homme qui est au coeur des problèmes à chaque fois.

La “soucoupe et le perroquet” n’est qu’un fragment de l’histoire surréaliste de son héros (Slate)
E.T. téléphone Charente. L’épisode le plus mythique de l’histoire de l’émission ‘Striptease’ vient de donner lieu à un livre. Les bonnes feuilles sont publiées par Slate, l’occasion de découvrir que son héros, le Charentais Jean-Claude Ladrat qui voulait construire une soucoupe pour rejoindre le triangle des Bermudes et la 4e dimension, était encore plus fou qu’on ne le pensait.

La Mécanique ondulatoire : une histoire orale du vrai bastion rock parisien (Greenroom)
Mécanique grippée. Greenroom a réuni les souvenirs éclairants de certains des acteurs principaux de cette salle mythique parisienne, qui vient de fermer ses portes pour des raisons de norme de sécurité. Ici, on pogotait dans la sueur, on se montrait dans ses plus beaux (ou moches) habits, on passait des disques, on draguait de la brune à frange et du minet à boots, mais c’est fini. Enfin n’oubliez pas, “hey, hey, my, my, rock’n’roll will never die”.

Le blues du bistronome (M le magazine)
Concept en berne. Très à la mode il y a encore quelques années, la bistronomie commence à manquer d’imagination. Alors que les prix flambent de plus en plus, que la concurrence fait rage et que beaucoup de lieux tendent à se ressembler, certains restaurateurs rêvent de remettre sur le métier leur ouvrage. Les solutions ? Supprimer le menu unique et revenir à la carte, multiplier les adresses, quitter Paris et ses clients huppés pour retrouver une province plus normale et chaleureuse.

Vassiliu ? qui c’est celui-là ? (Gonzaï)
Perle méconnue. Alors que le label Born Bad prépare la réédition de certains titres du chanteur Pierre Vassiliu, Gonzaï en profite pour tirer le portrait de ce moustachu épicurien, qui est resté à la postérité pour un seul tube, dont la musique est piquée à Chico Buarque : “Qui c’est celui-là”. Derrière ce hit à la brésilienne, des disques olé-olé, de la gaudriole, du politiquement incorrect qui se portait finalement bien sous la France giscardienne, mais aussi des pochettes de disque folles et de la musique surprenante, des textes osés et des compos bien arrangés. Bref, plein de trésors à redécouvrir.

Le jour où j’ai su (L’Express)
Témoignage. Fin 2017, Géraldine Dormoy, journaliste à l’Express, apprend qu’elle a un cancer du sein. En sept textes poignants et très instructifs, elle revient sur cette expérience de la première mammographie à sa mastectomie (ablation du sein). Pas d’apitoiement, mais une grande lucidité, un pragmatisme impressionnant et des réflexions loin des clichés que l’on peut imaginer sur cette maladie. A lire.

Aucune excuse pour Lactalis (Libération)
Boire du petit laid. François Collart Dutilleul, revient sur l’affaire du lait pour bébé contaminé Lactalis et fustige  l’entreprise, pointant du doigt notamment le temps qu’elle a pris pour rappeler ses produits, préférant le profit au bien-être de ses consommateurs. L’auteur le rappelle : « Les produits agricoles et alimentaires sont des biens vitaux. Ce ne sont pas des marchandises ordinaires. »

Pour continuer le débat à lire aussi : Rémunération des éleveurs Lactalis toujours vache.

Et à voir,  le Cash Investigation du  mardi 16 janvier  : Produits laitiers : où va l’argent du beurre ? Où Jean-Baptiste Renaud enquête sur Lactalis.

L’étonnant succès du 1 Hebdo dans une presse en crise (Challenges)
Le 1, y en a pas 2. Alors que l’on répète depuis des années et à l’envi que la presse papier va disparaître et au moment où la presse française voit naître trois nouveaux médias indépendants – mais engagés – (Ebdo, Le Média, Vraiment), Challenges revient sur le succès du 1, journal papier hebdomadaire, monté en 2014 par l’ex-directeur  du monde Eric Fottorino. Et si le renouveau des médias passait par la presse papier de qualité ?

Pour la relance des états généraux de la culture (Libération)
Peau de chagrin. Les lettres ouvertes ont décidément le vent en poupe en ce début d’année 2018. Cette fois-ci point de droit d’importuner, mais du droit à la culture. Près de deux cent personnalités de la culture (dont Aurélie Filippetti, ancienne ministre de la Culture) ont voulu avertir publiquement du danger de réduire les subventions allouées aux collectivités. Des théâtres, petits et grands, qui, faute de moyens, « n’arrivent plus à garantir le soutien de proximité indispensable aux équipes artistiques, aux lieux culturels, à la diversité de la création, à son ambition et la transmission des valeurs au plus grand nombre. »

Un porc, tu nais ? (Libération)
Du porc dans le torchon. Après vous être étouffés en lisant le torchon signé par les bourgeoises de la rive gauche, vous avez besoin de vous laver les yeux ? Des réponses à la lettre ouverte de Catherine Millet et ses copines dans le Monde, il y en a eu des centaines. Des plus ou moins pertinentes. Parmi elles, le texte de Leïla Slimani (Prix Goncourt 2016) nous a semblé à la fois magnifiquement écrit et essentiel. Et si vous n’avez pas compris pourquoi certaines personnes ont pleuré des larmes de sang en lisant la tribune « Nous défendons une liberté d’importuner, indispensable à la liberté sexuelle », vous aurez quelques pistes utiles.

 

1 comment on “La revue de presse de Saumon #8

  1. Beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant. je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon blog. au plaisir

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :