Actu Boire & Manger Ici Paris

Bouillon Pigalle Vs Bouillon Chartier : le match

Nous avons pris exactement le même menu au nouveau Bouillon Pigalle et chez le légendaire Bouillon Chartier : verdict.

Depuis quelques mois, c’est l’effervescence dans le monde de la gastronomie parisienne. Un bouillon de 300 couverts a ouvert à Pigalle, on y sert de la cuisine tradi française, peu chère et il se murmure même que c’est bon. Oh l’exploit ! Combien de fois nous a-t-on demandé un resto traditionnel français bon et pas cher, et combien de fois a-t-on botté en touche… « Tu cherches  un bistrot-bistrot ? ou un bistrot-bistronomie ? » répondait-on en se creusant la tête.

Car si les restos de la deuxième catégorie éclosent partout dans Paris et offrent aux 
Parisiens des menus délicieux à prix correct le midi (on pense aux Arlots, au Desnoyez, ou à Vantre), les seconds, eux, semblent absents des radars. 

Où est passée la cuisine bourgeoise, copieuse et bon marché à la française ces cinquante dernières années ? A-t-elle seulement déjà existé ?

Nous avons donc décidé de comparer le nouveau Bouillon Pigalle avec le vieux de la vieille Bouillon Chartier, dinosaure de plus d’un siècle avec sa carte immuable, ses serveurs gouailleurs et sa déco art-déco, typique des bouillons. Match en 10 points.

bouillon1

FORCE D’ATTRACTION

Si il n’a pas été difficile de motiver des amis, très enthousiastes  à l’idée de venir tester le Bouillon Pigalle. On ne peut pas en dire autant de Chartier. Seule notre sœur en congé maternité et son bébé de deux mois ont accepté de venir. Et cela même si la dite sœur gardait un souvenir peu reluisant de Chartier.

CHARTIER : 0
BOUILLON PIGALLE : 1

ATTENTE

3 minutes à 13H30 au Bouillon Pigalle, qui dispose quand même de 300 places, de quoi éviter l’attente (c’est apparemment un peu plus long quand on vient à 10).
1 minute chez Chartier (avec à peu près le même nombre de couverts) où un serveur zélé nous fait doubler tout le monde dès qu’il aperçoit le bébé. Nota Bene : toujours penser à emmener un nourrisson pour éviter de poireauter (pas sûr tout de même que la technique fonctionne à la Poste.)

CHARTIER : 1
BOUILLON PIGALLE : 0

LE LIEU

Les deux endroits en jettent. Chartier, classé monument historique  depuis 1896, avec ses hauts plafonds, ses porte-bagages à l’ancienne comme dans les trains et ses enfilades de tables bien rangées, avec nappes en papier et assiettes estampillées Chartier en Rouge.
Bouillon, monté dans un ancien bar de Pigalle, s’est clairement inspiré de son grand-frère, recopiant les codes du bouillon art-déco, avec ses grandes banquettes en cuir, sa verdure et là encore ses serviettes et nappes estampillées bouillon : très réussi.

CHARTIER : 1
BOUILLON PIGALLE : 1

LA CARTE

carte

Une quinzaine d’entrées-plats-desserts chez les deux. Avec des classiques du genre : œufs-mayo, poireaux vinaigrette, escargots persillés, blanquette, steak-frites, saucisse purée, tête de veau, profiteroles, choux chantilly, baba au rhum… Petits prix à la carte et pas de menu. 

CHARTIER : 1
BOUILLON PIGALLE : 1

L’ENTRÉE

oeufsmayos

On choisit l’œuf-mayo, classique de la gastronomie bistrotière. Un micro-poil trop cuit chez Bouillon Pigalle mais l’œuf reste tendre et la maison nappe bien les trois beaux œufs soyeux. Chez Chartier  : c’est la cata, une tomate farineuse surplombe un œuf  gris trop cuit et une mayo pâteuse, beurk.

CHARTIER : 0
BOUILLON PIGALLE : 1

LE PLAT

steack frite

Un bon vieux steak-frites des familles, servi chez Bouillon Pigalle avec – ô joie – des frites maisons dorées et une (très grosse noisette de beurre persillé), la viande demandée saignante arrive un peu trop cuite, mais dans l’ensemble c’est bon et gourmand. Encore une fois c’est l’angoisse chez Chartier avec un steak, sauce au poivre lourdingue, des frites industrielles en carton, et une pavé de rumsteck filandreux et dur à la fois. On ne finit pas notre plat (chose suffisamment rare pour être notée.)

CHARTIER : 0
BOUILLON PIGALLE : 1

LE DESSERT

choux

Un choux chantilly. Soit un choux coupé en deux et débordant de chantilly. Complètement régressif. Délicieux chez Bouillon Pigalle avec une pâte à choux et une chantilly maison. Un peu moins convaincant chez Chartier, notamment la chantilly. Mais tout de même sympathique (surtout par rapport au reste des plats).

CHARTIER : 0
BOUILLON PIGALLE : 1

L’ADDITION

addition

Bouillon Pigalle : 1,90€ + 10,50€ + 2,90€ = 15,30€ pour un menu  midi tout à fait correct
Chartier : 2,20€ + 11,50€ + 3,10€ = 16,80€ pour un menu midi avouons-le : assez dégueulasse.

CHARTIER : 0
BOUILLON PIGALLE : 1

LE SERVICE

Chez Saumon, on adore les garçons de café. Chez Chartier, ils sont efficaces, gouailleurs, très Parisiens en somme. Chez Bouillon Pigalle, c’est un peu le même genre, mais en un peu moins rodé. Notre serveur la trentaine, a d’ailleurs bossé chez Chartier avant d’atterrir ici. « C’est deux différents styles » nous explique-t-il. On comprend qu’il était mieux payé chez Chartier mais qu’il turbinait plus : « Avant quand je rentrais chez moi, je humais la bouteille de rhum et je m’endormais, maintenant j’ai le temps de boire deux ou trois verres avant de dormir. » Pour la poésie de cette phrase, on lui laisse un pourboire pour les rhums et un point pour le service.

CHARTIER : 1
BOUILLON PIGALLE : 1

L’AMBIANCE

Chez Chartier, on trouve des groupes de personnes âgées ravis d’être là, des collègues, et des touristes comme nos voisins Espagnols qui arrosent leur foie gras de Pepsi. Bref, l’ambiance de Chartier est populaire et sympathique. Et personne ne semble se plaindre de mal manger. On est clairement là plus pour le spectacle que pour l’assiette.
Alors qu’on craignait un peu le côté branché du Bouillon Pigalle, on trouve effectivement quelques hommes à barbe et à capuche, mais aussi des familles, des touristes, des groupes de personnes âgées et aussi des plus jeunes « J’ai l’impression d’être dans un resto d’autoroute, comme quand j’étais petit » commente notre ami Manu.

CHARTIER : 1
BOUILLON PIGALLE : 1

VERDICT
BOUILLON PIGALLE : 9/10
BOUILLON CHARTIER : 5/10

On peut clairement dire que le Bouillon Pigalle gagne haut la main, surtout au niveau de la qualité gastronomique. Espérons qu’elle reste au rendez-vous au fil des mois. Malgré son côté « cantine Sodexo », Chartier reste sympathique, grâce à l’ambiance sans doute. Pourtant, si on veut bien croire la première partie de la phrase en gras sur leur site :  « On ne devient pas un mythe par hasard », on est en revanche moins convaincu par la seconde « pas plus qu’on ne le reste en vivant sur une réputation. » Avec un tel débit (1800 couverts par jour en moyenne selon un serveur), l’adresse pourrait investir dans de la mayonnaise maison et des frites faites sur place. Ce n’est pas forcément dans les vieilles casseroles qu’on fait les meilleurs bouillons !

BOUILLON CHARTIER : 7 rue du Faubourg Montmartre, 75009 Paris – Ouvert tous les jours de 11h30 à minuit avec un service continu. Pas de réservation.

BOUILLON PIGALLE : 22 Boulevard de Clichy, 75009 Paris – Ouvert tous les jours de 12h à minuit avec un service continu. Pas de réservation.

À propos Zazie Tavitian

Mange, écrit, écrit sur ce qu’elle mange, sur ce que les autres mangent, sur comment ils le font quand où pourquoi, comment, avec qui. Elle aime : les rades crados mais regrette qu’on n’y serve pas de vins nature, les bistrots populaires avec des plats du jour à moins de 15€ et les bars à cocktails à condition qu’on y serve du mezcal. Ne voyage que dans les pays où l’on mange bien, avec une grosse prédilection pour l’Italie. Passée par France Inter, Le fooding, Les Inrocks, Europe 1, Omnivore & Time Out. Vous pouvez retrouver tout le contenu de son estomac sur son instagram @zaziemiammiam

0 comments on “Bouillon Pigalle Vs Bouillon Chartier : le match

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :