Culture Ici Paris Tendances

Picasso, un génie comme tout le monde

Quand on pense Picasso, on pense génie, on pense Cubisme. Or, vous ne verrez aucune œuvre de cette veine dans l’exposition.

Parmi les incontournables de la rentrée culturelle, le Musée d’Orsay propose une exposition que tout le monde s’accorde à trouver exceptionnelle, “Picasso – Bleu et Rose”. L’exposition cumule en effet un nombre impressionnant de chefs-d’œuvre (on veut tout prendre en photo !) et vous en sortirez assurément avec une double-fracture de la rétine, comme on disait dans le temps. 

Quand on pense Picasso, on pense génie, on pense Cubisme. Or, vous ne verrez aucune œuvre de cette veine dans l’exposition. Celle-ci retrace la période charnière de la vie de l’artiste, avant qu’il peigne Les Demoiselles d’Avignon, considérée comme l’œuvre fondatrice du mouvement. On comprend ainsi que le succès cubiste de Picasso n’est pas arrivé en un jour, que c’est le fruit d’un long labeur. Que pour trouver, il a fallu qu’il cherche. Car on oublie trop souvent qu’un artiste est aussi un chercheur, une personne qui expérimente, investigue, avec des pinceaux, des toiles, des matériaux en guise de tubes à essai.

expo Picasso

Avant d’aplatir sur toile des sujets en 3D, Picasso a commencé sa carrière en produisant des œuvres académiques pour faire plaisir à Papa. Il a fait une école d’art, beaucoup travaillé et peint avec frénésie… Alors bien sûr, on n’est pas non plus dans le registre de l’artiste fauché qui a galéré toute sa vie, le succès lui vient jeune. On voit déjà dans ses premières pièces un trait sûr et des convictions. Il se dégage notamment de ses portraits une belle sensibilité, quelque chose de touchant et souvent mélancolique. Et l’on retrouve aussi beaucoup de bienveillance dans sa peinture envers le corps des femmes, qu’il peint rondes, charpentées, et douces en même temps. Pourtant, il n’a pas 30 ans lorsque le cubisme voit le jour. 

femme picasso

On découvre aussi dans cette exposition ses dessins érotiques décomplexés sans être voyeuristes, qui jouent sur l’intime et la complicité. On rit devant un chat trop curieux qui observe un couple en plein ébat et on approuve l’esquisse de cette femme qui a ses règles. Un dessin anodin et pourtant très largement tabou dans nos sociétés occidentales.

 Et puis de façon plus légère, la succession de ses autoportraits ressemble à la rétrospective de nos photos de profile Facebook, témoins de nos accidents capillaires et autres fautes de goût. Visiblement, lui non plus n’y a pas échappé. 

Bref, on l’aime Picasso, cet artiste génial et touchant, qui transcende l’ordinaire pour en faire l’exception.  

Picasso – Bleu et Rose
au Musée d’Orsay jusqu’au 6 janvier 2019 

Camille use principalement les semelles de ses baskets dans les salles des musées parisiens, le Louvre c'est sa deuxième maison. Sa théorie : l'art c'est comme le vin, les vrais passionnés aiment toutes les couleurs et tous les âges. Rien ne l'agace plus que les expositions obscures et pompeuses, elle milite pour la vulgarisation de la culture et l'accès pour tous. Bretonne en exil volontaire à Paris, elle est sans cesse tiraillée entre l'effervescence de la capitale et l'appel de la crêpe au beurre.

0 comments on “Picasso, un génie comme tout le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :